Les observatoires des métiers

Les observatoires des métiers

Etat des lieux des observatoires prospectifs des métiers et des qualifications

Les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications sont des outils intéressants pour réaliser une veille sur les métiers. Point sur les missions et état des lieux des observatoires en France. 

 

Contexte

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a conduit les acteurs des branches professionnelles à améliorer et mutualiser les outils d’observation et d’analyse des transformations des conditions d’emploi et du système de formation professionnelle. 

Cette réforme a permis de prendre en compte l’anticipation des besoins en emplois, en compétences et en formation professionnelle. Celle-ci a ainsi mis les Observatoires Prospectifs des Métiers et des Qualifications (OPMQ) au centre du dispositif de prospective. 

D’autre part, les observatoires ont largement été impactés dans leur organisation et fonctionnement avec la création des OPCO.

Les missions des observatoires 

Les observatoires sont attendus sur plusieurs travaux:

  • La certification,
  • La prospective,
  • Les mutations (métiers émergents, métiers en transformation, métiers qui connaîtront des difficultés…),
  • L’alternance avec davantage de suivi des contrats de professionnalisation et contrats d’apprentissage. 

Fin 2019, France Compétences a d’ailleurs sollicité un partenariat d’études avec le Céreq pour faire un état des lieux des différentes configurations des OPMQ, identifier leurs pratiques et caractériser leurs modes de fonctionnement (cf.infographie)

D’après cette étude, on constate que l’hétérogénéité est grande entre les observatoires. En effet, la majorité d’entre eux est encore monobranche, malgré leur inscription dans l’organisation des OPCO au regard de la mission de ces derniers en matière d’appui technique aux branches et aux entreprises.

 

observatoires

 

Cependant, cela ne les a pas empêché d’étoffer et diversifier leurs travaux qui demeurent opérationnels et stratégiques pour les branches. Les observatoires ont ainsi pris une place centrale au sein des branches professionnelles et parmi les acteurs de la relation formation-emploi.

 

rôle des observatoires

L’importance de la veille métiers pour un organisme de formation

L’indicateur 24 du référentiel QUALIOPI indique que: « le prestataire réalise une veille sur les évolutions des compétences, des métiers et des emplois dans ses secteurs d’intervention et en exploite les enseignements ».

Autrement dit, il doit démontrer la mise en place d’une veille sur les thèmes de cet indicateur et son éventuel impact sur ses prestations.

Les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications ont ainsi toute leur importance pour répondre à cet indicateur.

 

Outil pour une veille métiers efficace 

Pour répondre à cet indicateur, ATHEME Formation a créé une page Veille Métiers répertoriant les différents secteurs d’activité.

Pour chaque secteur, des études de branches des observatoires ont été sélectionnés. Ces études permettent de connaitre les prospectives des métiers mais également des formations. 

Vous retrouverez ainsi les observatoires des secteurs du numérique, de l’environnement, de la santé, de la culture, du commerce, de l’industrie, de la mobilité, du BTP et de la cohésion sociale.

Cette page sera complétée et mise à jour régulièrement.

Accéder à la page 

Fermer le menu